Skip to content

Fr. 605

March 23, 2015

Alors que le premier volet de notre enquête aborde l’ “Histoire universelle” de Kant, le deuxième s’occupe de la question de la différentiation telle que l’auteur la creuse dans ” “Réponse à la question: ‘Qu’est-ce que les Lumières?”. Une des distinctions clés qu’introduit le dernier est celle entre les usages publics et privés de la raison. Que Kant veut-il dire par là?

Là est en général la limite de la liberté. Mais quelle limite est un obstacle pour les lumières ? Quelle limite, loin de les entraver, les favorise ? — Je réponds : l’usage public de sa raison doit toujours être libre, et seul il peut répandre les lu­mières parmi les hommes ; mais l’usage privé peut souvent être très-étroitement limité, sans nuire beaucoup pour cela aux progrés des lumières. J’entends par usage public de sa raison celui qu’en fait quelqu’un, à titre de savant, devant le public entier des lecteurs. J’appelle au contraire usage privé celui qu’il peut faire de sa raison dans un certain poste civil ou une cer­taine fonction qui lui est confiée (pages marginales, p. 283).

En quoi cette distinction consiste-t-elle alors? Tandis que l’usage public promeut la diffusion des lumières, c’est-à-dire l’autonomie de penser de la personne, l’usage privé en empêche le développement chez les personnes. Cela tient à la façon dont les usages de la raison interprètent le contexte socio-historique de la personne. Dans l’usage privé, la personne penche sur les facteurs personnels, concrets ou externes pour déterminer la forme et le contenu précis de son énoncé. En revanche, dans l’usage public, la personne fait la part des considérations personnelles et impersonnelles, concrètes et universelles, externes et internes et abstrait les premières pour arriver à un énoncé de portée (plus) universelle. En encore d’autres termes, l’usage privé découle de l’environnement de la personne et d’au moins une partie de son réseau de croyances, voire le réseau entier; l’usage public soustrait ou ne prend pas en compte de tels facteurs.

Sous une autre optique, ce que Kant exige de la personne est précisément la différentiation, la clé de voûte de la philosophie kantienne ou, du moins, la trace la plus résistante de la philosophie kantienne dans la société d’aujourd’hui sous forme de la compartmentalisation des différentes sphères de vie. Le fil de l’argument et la considération de plusieurs exemples achemine à un point de vue sur lequel l’usage public de la raison remporterait la “victoire” sur celui privé en raison du critère libéral de “coopération”. (A cet effet, doit-on prendre au sérieux l’affirmation de Kant selon laquelle l’usage privé ne saurait beaucoup “nuire pour cela aux progrès de la raison”?)

Cependant, tout cela se poursuit sans que Kant se demande de façon plus approfondie s’il est même possible de faire une telle part de choses ou, une formulation plus faible, ce qu’on perd en poursuivant une telle stratégie. Car il est évident que cette strategie porte des fruits. Certes, l’histoire des démocraties libérales le confirment. Mais Kant opère cette différentiation sans s’intérroger plus longuement sur ce que devient la personne sous un tel schéma. Plus simplement, à quel prix la personne soustrait-elle une partie d’elle-même à son comportement ou identité public? Si possible, une telle procédure représente-t-elle une stratégie durable pour résoudre les conflits?

Il est intéressant de poser la question, avec Stout dans The Flight from Authority et Democracy and Tradition, si la différentiation kantienne, c’est-à dire l’abstraction de l’identité concrète, est possible dans la sphère public et cela sous des formes aussi modernes que la position originelle de Rawls. En exigeant une telle différentiation, passe-t-on à un régime de raison où l’identité personnelle ne se tient plus?

 

 

Advertisements
No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: